Le thé vert et ses vertus antioxydantes

Thé vert de Chine
Culture du Thé en Chine

 

Le thé, deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau, a la réputation d’être bon pour la santé. Est-ce une réalité ? Existe-t-il des sortes de thé à privilégier ? Focus sur le thé vert.

Blancs, rouges, noirs, verts, toutes les sortes de thé proviennent d’un même arbre à feuillage persistant, le Camelia Sinensis ou théier, qui prend ses origines principalement en Chine et en Thaïlande. Ses feuilles sont récoltées puis séchées. C’est l’oxydation et la fermentation qui déterminent la “couleur” du thé et, de fait, son goût plus ou moins puissant. Il en existe plus de 3.000 variétés. Et de tous, le thé vert est le plus réputé, notamment pour ses bénéfices sur la santé, car il subit moins de transformation que les autres sortes de thé. Reste que ses bénéfices sur la santé sont peu étayés, et qu’une consommation déraisonnable pourra, comme toujours en nutrition, être source d’effets indésirables.

400 mg de polyphénols dans une tasse de thé vert

Le thé contient trois principales familles d’antioxydants : les catéchines, les théaflavines et les théarubigines. Il y aurait dans une tasse de thé vert jusqu’à 400 mg de polyphénols totaux, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses). Grâce à ces composés, le thé est considéré comme la boisson à la plus forte activité antioxydante, deux tasses représentant l’équivalent de sept verres de jus d’orange ; le pouvoir antioxydant des extraits de thé vert est d’ailleurs quatre fois supérieur à celui de la vitamine C.
Poursuivre la lecture

L’ail et ses bienfaits sur la santé

L'ail et ses bienfaits
L’ail et ses multiples bienfaits sur la santé

 

Antiseptique, anti-inflammatoire, anticholestérol, antioxydant, antiallergique et même… aphrodisiaque : l’ail aurait de nombreuses vertus. Utilisé voici plus de 5.000 ans, des steppes d’Asie centrale, en passant par l’Égypte ancienne, la Rome et la Grèce antiques, l’ail (Allium sativum) est connu depuis des siècles également pour ses propriétés antipoison. Son succès ne s’est jamais démenti, y compris dans nos plats cuisinés, apprécié qu’il est pour en relever le goût.

L’ail et ses multiples bienfaits sur la santé

Grâce à ses acides phénoliques, l’ail agit comme un antiseptique puissant du système digestif et de l’appareil respiratoire (infections du nez, de la gorge et des bronches). Son effet fluidifiant sur le sang, sa capacité à dissoudre les petits caillots freineraient l’évolution de l’athérosclérose. Par ailleurs, ses principes actifs soufrés dilateraient les artères coronaires, contribuant à prévenir l’angine de poitrine. Il réduit le taux de cholestérol et apaise les troubles circulatoires, comme l’hypertension. Hypoglycémiant, l’ail est aussi un précieux complément alimentaire pour les diabétiques.

Poursuivre la lecture

Derniers soubresauts avant la délivrance par Cristal’Ange (17/10/2021)

Au fur et à mesure que nous avançons sur ce chemin d’oppression et de révélations, il est important de comprendre qu’il est nécessaire de retrouver et revendiquer notre souveraineté, en tant qu’humains, libres et légitimes.
La lumière met à jour tout cela et… La lumière a déjà gagné.

Vidéo du 17/10/2021

Le ginseng

Panax Ginseng de Corée
Panax Ginseng de Corée

Le ginseng, de son nom scientifique : Panax ginseng Meyer, est une plante médicinale, qui appartient à la famille des araliaceae.

Figurant parmi les racines les plus puissantes du monde, le ginseng est considéré comme un stimulant naturel de l’organisme, et l’un des compléments alimentaires les plus efficaces. En tant qu’adaptogène, il suscite une grande curiosité, notamment en raison de ses effets bénéfiques exceptionnels sur les fonctions physique mais aussi sur l’esprit et les capacités cognitives.

Le ginseng, un complément alimentaire naturel puissant

Le ginseng et plus précisément le “Ginseng Coréen”, pousse de manière naturelle dans certains pays d’Asie, et plus précisément en Corée et en Chine. Mais il est aussi parfois cultivé artificiellement dans le reste du monde.

Une autre variété de ginseng pousse également sur le continent américain. Toutefois l’espèce de ginseng reconnue pour être la plus efficace est le Panax Ginseng Meyer de Corée. Le ginseng est l’un des compléments alimentaires les plus prisés au monde, notamment en raison de ses effets positifs sur la santé, reconnus depuis des millénaires.

Les propriétés nutritionnelles hors du commun du ginseng en font une racine très populaire en Asie et sur tous les continents. Cette racine s’utilise aussi bien en cuisine qu’en médecine traditionnelle. Le ginseng permet notamment de stimuler l’organisme, grâce à ses différents composants. Il agit sur le système immunitaire et renforce les défenses naturelles de l’organisme.

Il est aussi connu pour être un excellent aphrodisiaque naturel (parfait en association avec le maca et la rhodiola), et pour ses propriétés anti-inflammatoires. Mais il dispose aussi d’autres bienfaits assez méconnus.
Poursuivre la lecture

L’astragale

Racine d'astragale
Racines d’astragale

En médecine traditionnelle asiatique – Prévenir les affections des voies respiratoires; stimuler le système immunitaire; soutenir les personnes affaiblies ou souffrant de maladie chronique; stimuler l’appétit.

La plante anti-âge par excellence

L’astragale (Astragalus membranaceus) – Huang Qi – est une plante du Nord-Est de la Chine qui pousse en lisière des forêts. Les racines sont récoltées seulement lorsqu’elles atteignent quatre ou cinq ans. Elles sont ensuite séchées. Les racines d’astragale sont finalement coupées en lamelles ou en tranches avec lesquelles il est possible de faire des tisanes. Une autre forme est la réduction en poudre d’astragale à consommer dans un jus de fruit, un smoothie ou pour réaliser des gélules.

L’astragale occupe une place de premier choix en tant que tonique supérieur et est prescrit depuis des centaines d’années pour traiter un large éventail de maladies, prévenir l’affaiblissement des malades et les protéger contre les infections.
C’est un médecin russe, le Dr Alexander van Bunge qui, en 1868, a décrit et étudié le premier cette légumineuse, mais ce n’est qu’à partir des années 1970 que de vastes études scientifiques ont confirmé ses multiples propriétés.
Poursuivre la lecture

Un méditant émet 100 000 photons par seconde

Coeur Amour Lumière
En méditant sur l’énergie d’Amour, le cœur s’ouvre et émet de la lumière

La pratique de la méditation est passée d’une mode à un art de vivre. Aujourd’hui on médite seul, en groupe (même à distance) ou en couple. Une étude qui avait été menée en 1997 en Allemagne, à l’université de Kassel de Witzenhause, avait montré que de la lumière visible était émise à partir de la région thoracique quand une personne était en méditation. Alors que 20 photons par seconde avait été observés dans le cas d’une posture neutre (sans méditer), 100 000 photons (5000 fois plus) par seconde avaient été mesurés dans le cas d’une méditation centrée sur le cœur. Les chercheurs ont utilisé un tube (EMI Type 9635 QA) afin de compter les photons. Le logiciel et le matériel utilisé pour cette étude avaient été conçus spécialement par ALV-Laser de la ville de Langen. Pour l’expérience, une chambre noire de la taille d’un placard, avait été recouverte entièrement d’un revêtement spécifique afin d’absorber la lumière. Winfried Fuchshofen, (candidat au doctorat à l’Université de Kassel à l’époque), avait mis en place le système de comptage de photons pour faire une expérience avec Puran Bair, le co-fondateur de l’Institut de Méditation Appliquée. Une heure d’attente a été nécessaire pour dissiper la fluorescence du corps qui émettait la lumière qu’il avait absorbée à l’extérieure de la chambre. Pour ne pas mesurer la fluorescence des tissus et les décharges d’électricité statique, il fallait que le méditant soit, de préférence, nu.
Poursuivre la lecture

Detox métaux lourds : l’extrait de chou et de brocoli

Chou vert
Le chou de Milan est un gros chou vert aux feuilles gaufrées.

Dans le cadre d’une détoxication complète aux Métaux Lourds, nous avons retenu l’acide alpha-lipoïque. C’est un composé organosulfuré extrait des plantes crucifères comme le chou ou le brocoli.

Detox métaux lourds

Il est principalement connu pour ses qualités anti-oxydantes à la fois en milieu aqueux et lipidique. Toutefois, de nombreuses études ont montré que l’acide alpha-lipoïque était également capable d’agir comme un chélateur, en délogeant en profondeur les métaux lourds, tels que le mercure, l’arsenic, le cadmium ou le plomb, et en facilitant donc leur expulsion de l’organisme. L’acide alpha-lipoïque est fabriqué à partir d’un acide aminé essentiel, la cystéine. Capable de franchir la barrière méningée, il permet d’extraire les métaux lourds logés dans le cerveau.

Poursuivre la lecture

Detox métaux lourds : l’ail des ours

Ail des Ours
L’ail des ours est également appelé ail sauvage ou ail des bois

Moins connu mais ne manquant pas d’intérêt dans un protocole complet de détox Métaux Lourds, je vous présente l’Ail des ours (Allium ursinum), par ailleurs appelé ail sauvage ou ail des bois. C’est une plante herbacée vivace de la famille des Amaryllidaceae, utilisée depuis l’Antiquité pour ses nombreuses vertus médicinales. Elle est ainsi préconisée en tant que dépuratif, hypotenseur, antiseptique, anthelminthique, effet amincissant et hypoglycémiant, hypolipémiant… mais cette plante présente également un intérêt dans les protocoles de détoxication aux métaux lourds en particulier pour son rôle dans l’élimination du mercure, du cadmium et du plomb. L’ail des ours présente aussi une efficacité dans la protection de l’organisme au stress oxydatif lié aux métaux lourds.

Detox métaux lourds

Les principes actifs de l’ail des ours sont sensiblement les mêmes que ceux de l’ail commun (Allium sativum) à cette différence qu’on les retrouve à des concentrations supérieures, comme c’est souvent le cas avec les plantes sauvages apparentées aux variétés cultivées. De la vitamine C, du sélénium, des acides aminés soufrés, de l’huile essentielle contenant des sulfures et des polysulfures d’alkyle. La composition chimique de l’ail des ours est complexe.

Poursuivre la lecture

L’élévation du taux vibratoire de la Terre

Résonance de Schumann

Notre Terre est un organisme vivant. Elle possède sa propre fréquence vibratoire et son taux vibratoire. (Une fréquence est définie par le nombre d’oscillations par unité de temps). Le taux vibratoire terrestre ne se mesure pas encore aujourd’hui avec des appareils scientifiques, mais on peut le mesurer avec quelques aides qui sont : les tests énergétiques, la radiesthésie, le pendule, le clair ressenti, l’astrologie etc. Le taux vibratoire (TV) est donc un certain pourcentage qui peut être défini et il peut surtout être infini. Pour nous en rapprocher, c’est la Résonance de Schumann qui en est la plus proche, celle-ci se mesure et nous prouve que le taux vibratoire de la Terre n’arrête pas d’augmenter. La Résonance de Schumann n’est pas la seule donnée pour le comprendre, mais une des plus importantes pour déterminer le TV de notre Planète.

La Résonance de Schumann

La Résonance de Schumann qu’on appelle également “La voix de l’Univers” concerne le champ magnétique terrestre, et particulièrement les ondes de basse et très basse fréquence. Ces ondes parcourent l’espace entre la surface de la terre et la couche de l’atmosphère qu’on appelle l’ionosphère, parce qu’elle est caractérisée par une ionisation des gaz.

Les ondes se propagent à la vitesse de la lumière, parcourent toute la Terre et en 1 seconde font à peu près 8 fois le tour de la terre. La plus basse fréquence de la Résonance de Schumann est déterminée à 7,83 Hz depuis des années. D’ailleurs, on l’appelle “l’onde de Schumann” et elle sert même de référence pour accorder un certain nombre d’appareils.

Poursuivre la lecture

Les bienfaits de la spiruline et de la chlorella

Spiruline et Chlorella
Spiruline et Chlorella

La Spiruline

Spiruline Bio

Elle fait partie de la famille des cyanobactéries ou algues bleu-vert, ce micro-organisme existe depuis 3,5 milliards d’années. Surnommé “superaliment”, cette microalgue d’eau douce se développe de manière naturelle dans les eaux chaudes des lacs en Inde, au Tchad et au Mexique.

La spiruline, en latin, Arthrospira platensis, est selon l’ONU, l’aliment du 21e siècle.

C’est un des aliments les plus riches au monde. En effet, c’est un condensé de micro-nutriments qui contient :

  • Oligo éléments : Magnésium, Fer, Zinc, Calcium
  • Protéines (50-70%)
  • Minéraux
  • Bêta-carotène (vitamine A)
  • Phytopigments
  • Vitamines : A, E (puissant antioxydant) B1, B2, B3, B6, B12 et K1

Poursuivre la lecture